Allô docteurs : les bienfaits du thé pour la santé

Ce mardi, l’émission Allô docteurs de France 5 était consacrée au thé : “Le thé boisson miracle ?”. Le Docteur Catherine Serfaty-Lacrosnière et Lydia Gautier, experte en thé sont intervenues pour répondre aux questions et donner des précisions.. Je vous propose de revenir sur les points clés, que l’on connaît mais qu’il est toujours bon de rappeler :)
  • Aujourd’hui le thé est la boisson la plus consommée au monde après l’eau.
  • En France, on en boit entre 2 et 4 litres de thé bu par personne par an.
  • Il n’y a pas de limite de consommation de thé pour la santé, il faut simplement faire attention au taux de caféine pour les personnes ayant des troubles du sommeil, et au fer.
  • La caféine et théine même molécule. La théine passe très vite dans l’infusion : si on jette la première eau, on aura beaucoup moins de théine dans l’infusion suivante, que l’on pourra boire après 16h.
  • Plus le thé est infusé moins la théine est biodisponible et assimilable par l’organisme.
  • La température d’infusion : on privilégie une eau en dessous de 100°C et pour les thés fragiles comme thés verts ou thés blancs, on utilise une eau en dessous de 80°C (à noter que l’eau est dit frémissante à partir de 90°C).
  • Le thé limite l’absorption du fer. Chez les personnes anémiées, il faut éviter de prendre son thé en même temps qu’un traitement par le fer mais on peut le prendre en dehors. Il faut attendre environ 30 min à 1h après la prise d’un comprimé ou traitement pour que le fer soit bien absorbé. Pour toutes les autres personnes, on peut consommer du thé sans souci.
  • Le thé est très hydratant et drainant.
  • Le thé possède des polyphénols qui sont des antioxydants bénéfiques pour la santé, améliorent la prévention cardiovasculaire et de certains cancers entre autres. Suivant la couleur du thé, il y a plus moins de polyphénols et catéchines qui ne sont pas sous la même forme sur un thé noir et un thé vert.
  • Le thé et la prévention cardiovasculaire : des études ont montré moins de décès par maladies cardiovasculaires chez les buveurs de thé. Chez l’animal on a vu une baisse des lipides sanguins, c’est  à dire du cholestérol mais cela n’a pas été prouvé chez l’homme.
  • Les différentes couleurs du thé : la différence des couleurs du thé vient d’une différence d’oxydation de la feuille : tout végétal s’oxyde quand il meurt, il va aussi changer de couleur. Le thé vert n’est pas du tout oxydé, on empêche son oxydation, il reste vert, on le fixe à la chaleur pour empêcher son oxydation. Le thé blanc est naturellement oxydé, le thé bleu-vert, semi oxydé, est à mi chemin entre un thé vert et un thé noir. Le thé noir est totalement oxydé (il est appelé thé rouge par les Chinois, qui se basent sur la couleur de la feuille mouillée, qui prend une tonalité fauve quand elle se réhydrate). Il existe également le e thé sombre ou puerh, qui est fermenté, on n’est plus ici sur une oxydation. On parle de fermentation microbienne, comme s’il y avait une moisissure de la feuille avec des levures et des bactéries qui agissent sur la feuille.
  • On peut donner du thé aux enfants, s’ils aiment le goût. On fait attention aux enfants qui peuvent manquer de fer. On veille également à leur donner plutôt une infusion le soir pour éviter les insomnies.
  • Il n’existe pas de contre-indication pour l’allaitement sauf si le bébé craint le goût, s’il fait la grimace. Au contraire, les polyphénols peuvent être bénéfiques pour le nourrisson.
  • Tous les thés sont drainants, pas plus le thé vert que les autres.
  • Les thés glacés gardent à peu près toutes les mêmes vertus que chauds. Il vaut mieux préparer soi même son thé glacé car les boissons toutes prêtes ont moins de principes actifs et plus de sucre.
  • On peut ajouter du sucre si on est gêné par l’astringence et l’amertume.
  • Le lait va étouffer les arômes du thé, comme si on mettait des glaçons dans le vin.
  • Le citron fait changer la couleur du thé

Un reportage a également été réalisé sur le rooibos :

rooibos-muffin-myrtilles

Rooibos muffin myrtilles

  • le rooibos ne pousse qu’en Afrique du Sud, dans une région montagneuse, dans l’arrière pays du Cap
  • il s’agit d’une plante récoltée entre janvier et avril
  • 15 000 tonnes de rooibos produites chaque année
  • Il existe de nombreuses variétés de rooibos, 7 terroirs de production de rooibos différents :
      • plus au nord ou plus en altitude : goût plus rond, miellé, caramélisé
      • plus au sud, plus bas en altitude : goûts plus fleuris, fruités, légers, moins épais en texture.
  • Le rooibos peut se boire toute la journée, avec une infusion de 5min minimum. Le rooibos n’a pas de tanins, on peut le laisser infuser autant qu’on veut.
  • Le rooibos est aussi utilisé en cuisine, sucrée et salée, les sud africains l’utilisent comme un bouquet garni. Il ne contient ni théine ni caféine, bu par les adultes et les enfants.
  • Enfin, le rooibos est riche en antioxydants et sels minéraux, fixe le fer.
  • Comme l’a souligné Lydia Gautier, le rooibos est une alternative intéressante au thé quand on veut quelque chose sans théine, quand même assez corsée en goût. On se rapproche de l’univers du thé noir.
Une émission intéressante de France 5 qui donne une part de plus en plus importante au thé. Les mêmes informations sont souvent répétées mais je considère que c’est un bon début, qui permet de démocratiser notre boisson favorite. En espérant que d’autres chaînes et supports suivent l’exemple :) Vous pouvez la découvrir ICI en replay si vous n’avez pas pu la voir en direct (durée 24min).

Un commentaire sur “Allô docteurs : les bienfaits du thé pour la santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0