Légendes autour du oolong 

Oolong ou Wulong, dit aussi thé bleu vert, signifie littéralement dragon noir en chinois. Le wulong provient du Fujian («Heureux pays») au Sud-Ouest de la Chine, où sa fabrication fut réalisée à partir du XVIIème siècle.

oolong-tung-ting

Son origine est associée à plusieurs légendes chinoises. L’une raconte qu’un planteur vit surgir d’un théier un dragon noir, une autre dit qu’un planteur vit un serpent noir se faufiler d’un théier. Une autre encore raconte que Wu Liang, un planteur chinois cueillait des feuilles de thé lorsqu’il aperçut un cerf. Il interrompit alors sa récolte pour chasser l’animal. Une fois rentré chez lui, il prépara le gibier et oublia de faire sécher ses feuilles de thé. Lorsqu’il se souvint de sa récolte quelques jours plus tard, il constata que les feuilles avaient changé de couleur. Il les torréfia malgré tout, les mit à infuser et fut surpris par les parfums qui se dégagèrent.

Le secret de sa découverte fit le tour de la province et le nom de Wu Liang devint Wu long Cha, thé du dragon noir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0