L’origine du mot «thé» et sa prononciation

Vous avez du remarquer l’utilisation de différents vocables pour le mot «thé». Il faut savoir qu’il a autant de prononciations qu’il existe de dialectes, ou presque :

  • la prononciation officielle, en mandarin, est chá. « Plusieurs langues l’ont empruntée dont le portugais (chá), le tchèque et le slovaque (tchaï), le russe, le japonais (cha), l’arabe (chaï), le hindi (chaï), le turc, l’arménien oriental et le persan. Le vietnamien vient de cette orthographe également, mais le mot a évolué pour devenir trà, cependant, dans certains dialectes, la prononciation chà est restée. » Ce sont les pays ayant connu le thé par la voie terrestre (par caravanes), comme le Tibet, l’Inde, l’Iran, la
    Russie, etc.
  • l’autre prononciation est te (ou t’e), en min nan hua, dialecte parlé dans le Sud du Fujian (d’où vient notamment le oolong) et correspond aux pays ayant connu le thé par voie maritime. Les Hollandais, lorsqu’ils ont introduit le thé en Europe vers 1610, l’ont appelé thee, qui a par la suite donné tea en anglais, thé en français et tee en allemand, te en italien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0