Mon petit bonheur quotidien : la méditation olfactive

Alors là vous vous dites, ça y est, elle a craqué ! Qu’est ce que c’est encore que ce truc, la méditation olfactive ?! Pas de panique, je vous explique.

Lors de la dégustation d’un thé, nos différents sens sont sollicités : la vue, l’odorat, le toucher, le goût et l’ouïe.

Je vais m’attarder ici sur l’odorat. Lorsque l’on s’apprête à déguster un thé, on sent tout d’abord les feuilles sèches. Ensuite, on sent les feuilles mouillées (l’infusion) et le thé obtenu (la liqueur). Il est parfois difficile de retrouver les différentes notes mais en fermant les yeux, on peut solliciter notre mémoire. On se souvient tous d’odeurs particulières dans des endroits précis, souvent liés à l’enfance. Toutefois, cela peut aussi bien faire écho à des souvenirs heureux que plus tristes.

En sentant les feuilles, sèches ou mouillées, et la liqueur, on perçoit une odeur, qui est ensuite interprétée par notre cerveau. C’est à ce moment là qu’intervient notre mémoire, olfactive donc.

Pour repérer les notes plus facilement, on peut s’entraîner. Et c’est là qu’on arrive à la fameuse « méditation olfactive ». Il y a un peu plus d’un an, je me suis offert le coffret de la Quintessence du Thé, qui contient notamment des petites fioles d’arômes. On retrouve notamment la note végétale, la note animale, la note restée, beurrée, vanillée, pyrogénée, etc. La première fois, on se rend compte à quel point il est difficile de mettre des mots sur les odeurs que l’on perçoit. « Mais oui je connais, ça sent comme chez ma grand-mère ! » Avec un peu d’entraînement, on finit par reconnaître de plus en plus les différentes notes. C’est un peu comme les couleurs finalement. Sauf que lorsqu’on est enfant, on nous apprend à reconnaître les formes, les couleurs puis à lire, à compter mais les odeurs sont souvent oubliées.

Depuis ma formation l’été dernier à la dégustation sensorielle, avec Carine Baudry, je me suis familiarisée avec tout cela. Depuis, j’essaie de m’entraîner régulièrement. Je ne l’avais pas fait depuis un bon moment, par manque de temps. Depuis le début de la semaine, je pratique de nouveau une séance quotidienne. Cela dure 5-10 minutes. Plus les jours passent et plus il est facile de reconnaître les différentes notes.

Cela sert donc ensuite pour les dégustations de thés, pour bien cerner toutes les notes et pouvoir commenter un thé, échanger à son sujet.

C’est un moment de calme que j’apprécie particulièrement. Le silence, la détente, et juste ces petites fioles, les odeurs… On ferme les yeux, on se remémore certains souvenirs et puis on constate les progrès de séance en séance.

En général, lorsque je réalise une séance, je l’accompagne d’une dégustation, avant ou après, en notant un maximum d’impressions sur des fiches de dégustation. Intéressant à faire seule mais aussi à plusieurs, de manière à échanger ses impressions, mettre des mots sur des odeurs qui nous échappent parfois…

2 Commentaires sur “Mon petit bonheur quotidien : la méditation olfactive

  1. Avatar
    kateginger63 says:

    Oh oui, j’ai fait une séance avec toi et j’ai passé un très bon moment. D’ailleurs c’est assez difficile parfois de mettre un « mot » sur une senteur.

  2. Pingback: Un petit thé avec nous épisode #12 : la dégustation sensorielle du thé - Chakaiclub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0