Le thé noir en 5 points

Après le thé vert et le rooibos, je vous propose un focus sur le thé noir en 5 points :

  • Thé noir, vert, blanc, oolong, tous proviennent de la même plante, le camellia sinensis. La différence ? Le degré d’oxydation. Pour le thé noir, les feuilles sont oxydées à 100%.
  • Selon une légende, à Londres au XVIIème siècle, une cargaison de thé venant de Chine aurait moisi dans les caisses. Le thé, vert à l’origine, serait ainsi devenu noir. Les Anglais en ont raffolé et en ont redemandé ! Ah les légendes… !
  • En Chine, le thé noir est appelé thé rouge en raison de la couleur cuivrée de l’infusion (c’est à dire les feuilles une fois mouillées).

the-noir-ananas-citron-vert

 Samba, notre thé noir aux arômes naturels d’ananas et citron vert

  • Le thé noir représente 60% de la production mondiale. En France, on en consomme environ 80% mais le thé vert est de plus en plus apprécié.
  • Le lapsang souchong est un thé noir (dont le vrai nom est Zheng Shan Xiao Zhong). «Lap» signifie d’ailleurs «pin». On commence le fumage dès le flétrissage puis vient l’ooxydation, où les feuilles sont placées sur des plateaux en bambou au-dessus d’un feu de bois doux, pin le plus souvent. Le thé est ensuite sauté pour l’oxydation finale.

Découvrez notre sélection de thés noirs.

Quel type de thé buvez-vous le plus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0