Un vendredi soir dans une tasse de thé…

Vendredi soir. Un moment de pause après une semaine de folie. Courir partout, pour mettre en place concrètement les idées qui ont pris vie depuis plusieurs mois. Avoir ce sentiment frustrant de toujours courir après le temps. Mettre en place une boutique de thé est un vrai marathon. Un immense bonheur aussi. Les moments de pause se font rares mais ils restent nécessaires. Comme ce vendredi soir avec un oolong Si Ji Chun. La première étape : choisir LE thé. Ce sera un oolong peu oxydé assurément. Vient ensuite le choix de la tasse qui accompagnera à merveille ce moment, comme en apesanteur. Quelques minutes de préparation avant le moment clé. Observer les feuilles qui dansent et s’ouvrent avec une grande délicatesse. Le temps semble s’arrêter. Plus rien d’autre n’existe que ces feuilles.

infusion-oolong

Le temps vient de verser la liqueur dans la tasse. L’eau qui s’écoule est à elle seule un moment de détente. Humer cette liqueur, s’en enivrer, inspirer et s’imprégner entièrement de cette odeur unique. La dégustation arrive, la magie s’accentue. La détente est à son paroxysme. Ce moment de bonheur est renouvelé avec la deuxième infusion, puis une troisième, etc. Une réelle évasion, un moment de calme et d’apaisement, une pause hors du temps. Un sentiment de plénitude, que seul le thé permet. C’est sans doute pour cela que j’aime tant cette boisson et que l’envie de la partager est chaque jour un peu plus forte…

feuilles-oolongPhoto initialement postée sur Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0